Collège Réeberg Néron

École Ouverte : "Peut-on encore sauver la Planète bleue ?"

Mise en place depuis 1991, l’opération interministérielle “École ouverte” consiste à accueillir dans les collèges et lycées, pendant les vacances scolaires, des enfants et des jeunes qui ne partent pas en vacances. C’est une opération mobilisée prioritairement en éducation prioritaire qui propose un programme d’activités éducatives dans le domaine scolaire, culturel, sportif et des loisirs ; et contribue à prévenir le décrochage scolaire.

Le but de cette opération étant de favoriser l’intégration sociale et scolaire des élèves et de contribuer à la réussite scolaire et éducative de tous en développant des activités qui visent les objectifs du socle de connaissances, de compétences et de culture.

Engagé sur la voie du Développement Durable, notre collège a proposé une activité en lien avec cette thématique. En voici le programme :




Notre première matinée fut un temps d’échanges et de réflexions sur l’avenir de la planète. Boris, notre animateur, nous a proposé de visionner "PLANETE OCEAN" un film à la fois magnifique et effrayant de Yann Arthus BERTRAND, faisant l’état des lieux de nos ressources mondiales et de la pression que les hommes exercent sur elles.



Ce film est disponible gratuitement en HD sur le site de la fondation GOODPLANETNous vous conseillons fortement de le regarder en famille pour prendre conscience de l’état de notre Planète Océan et de l’urgence qu’il y a à agir pour elle !


Le second jour, sensibilisés par le film vu la veille et les échanges qui en ont découlé, nous avons entrepris de faire le tour de notre quartier, d’observer la biodiversité et les impacts de l’Homme sur les différents écosystèmes qui le composent : les espaces verts du collège, les zones d’habitation et la forêt secondaire qui se déploient à proximité de notre école.

 

Nous avons remarqué, qu’en l’absence des enfants qui d’habitude recouvrent le sol de déchets plastiques provenant de leurs goûters, le collège est propre pendant les vacances ! En revanche, bien que nous ayons noté la présence d’arbres et de quelques plantes sauvages, la biodiversité à cet endroit semble pauvre. Nous n’avons observé que peu d’insectes, d’oiseaux et aucun mammifère.


Ensuite, nous sommes partis à la découverte de la forêt secondaire qui borde le collège. Cet endroit est magique et la vie y semble intacte, comme il y a 100 ans !

Les insectes y sont très nombreux, termites, moustiques, araignées et vers en tous genres vivent sur le sol et dans les arbres.

Nous avons identifié de nombreux cris d’oiseaux qui témoignent de la richesse biologique de cet endroit !

Peu de déchets au sol dans la forêt, sinon ce vieux bidon de peinture dont les inscriptions encore lisibles indiquent qu’il s’agit d’un produit très nocif pour l’environnement et les milieux aquatiques !

Nous nous demandons si cet endroit est protégé ou s’il disparaîtra bientôt pour faire place à de nouveaux lotissements ...

Enfin, nous sommes allés marcher dans les rues ... Le camion était pourtant passé quelques jours auparavant pour ramasser les déchets verts et les encombrants. Regardez les photos qui suivent : partout les déchets s’accumulent et nous trouvons au sol, dans les talus et les fossés, toutes sortes de vieux objets abandonnés.

Boris nous explique qu’un morceau de plastique laissé au bord d’un caniveau, même loin de la mer, finira inéluctablement son parcours dans l’océan : emporté par les eaux de pluie, il franchira l’estuaire pour aller tourner sans fin dans un des cinq continents de plastique que l’homme a créés par sa négligence ...

Pour nous remonter le moral, nous avons pris un goûter 100% recyclable au magasin chinois, qui ne semble pas utiliser sa poubelle jaune ... Difficile de trouver dans les rayons des produits dont les emballages sont intégralement recyclables !

Cette matinée d’enquêtes et de constats nous a donné envie d’agir concrètement dans notre quartier, notamment en informant les habitants.

Le troisième jour, nous sommes allés mener l’enquête sur le littoral. Pour l’occasion, nous avons invité d’autres élèves de l’école ouverte à participer à cette sortie sur le terrain.

À notre arrivée sur les lieux, nous avons constaté qu’un grand nombre de panneaux d’interdiction sont présents aux accès à la plage, mais peu d’entre eux parlent des déchets ou de pollution ... Nous n’avons vu aucune poubelle au niveau des parkings !

Peu de déchets plastiques sur le cordon dunaire et sur la plage ce jour-là... Il semblerait qu’une association soit venue nettoyer avant notre passage. Elles sont plusieurs à se relayer sur cette zone pour ramasser les détritus abandonnés par les baigneurs. Le plastique se fragmentant jusqu’à l’atome au contact de l’eau de mer et du soleil, toute la chaîne alimentaire en absorbe en quantité ! Il est primordial de ne rien laisser trainer de nos déchets ni sur la plage, ni ailleurs !

Nous avons repéré beaucoup de méduses échouées sur l’estran. Boris nous explique que la nature n’aime pas le vide. La surexploitation des ressources et la disparition progressive des prédateurs et superprédateurs favorise une multiplication incontrôlée des méduses (famille des cnidaires). Ce dérèglement des écosystèmes océaniques est tel que l’on parle d’Océan gélatineux sur des zones gigantesques...

Nous repérons également beaucoup de poissons échoués de tailles et espèces commercialisables. Il pourrait s’agir de prises relâchées en mer par les tapouilles de pêche illégale à l’approche d’un contrôle des affaires maritimes... En Guyane la pêche illégale représente plus de 70% des poissons pêchés dans les eaux territoriales !

 

Nous allons tous à la plage pour nous y amuser. Aujourd’hui nous avons regardé cet endroit autrement, comme une succession d’écosystèmes fragiles et interdépendants. Nous avons compris qu’un appauvrissement trop fort de la biodiversité pourrait conduire à son effondrement et avons pris conscience de l’urgente nécessité de la protéger. Nous voulons, au travers des ateliers et clubs consacrés au développement durable, agir pour informer et protéger notre nature, celle de notre génération et des générations futures !

 

Eduscol

    CONTACT   

Collège Réeberg Néron
Avenue Gustave Charlery
97354 Rémire-Montjoly

Tél : 0594 28 32 59
Fax : 0594 28 31 94

Mèl : 9730370p@ac-guyane.fr

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020


©2020 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales