Collège Réeberg Néron

HARCÈLEMENT …
Apprendre à dire non

 

 

Mesure exceptionnelle pour ce vendredi 13 novembre : le collège avait invité tout un chacun à s’habiller en blanc pour manifester son adhésion à la journée natio-nale de sensibilisation des collégiens et des adultes aux phénomènes de harcè-lement et de cyberharcèle-ment en milieu scolaire.

 

Occasion plutôt rare de rompre avec la routine de l’uniforme imposé dans l’enceinte du collège par le Règlement intérieur (haut bleu ciel, bas bleu) en testant le look "jé farine", mais surtout de participer avec sa classe à l’un des ateliers consacrés au thème très sérieux de la journée.

M. Melvin Mongis, l’un des CPE (Conseiller Principal d’Éduca-tion) du collège et organisateur de l’événement, nous explique les enjeux dans la courte vidéo suivante (1’25) :

 

Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle alors de harcèlement.

Cela peut-être le fait d’un ou plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne sait comment se défendre.

Les 3 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire sont :

  • la violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes
  • la répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période
  • l’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre

Un premier atelier était organisé sur la terrasse, au-dessus des salles de permanence. Il s’agis-sait d’imaginer, par groupes de quatre, de courtes saynètes illustrant des situations de harcèlement et de les jouer devant sa classe pour susciter une discussion.

Notamment sur les causes liées à certaines caractéristiques et au rejet de la différen-ce : apparence physique – sexe ou identité de genre – handicap – appartenance à un groupe social ou culturel – centres d’intérêts différents.

Élaboration du scénario

représentation devant le public

Un autre atelier était proposé en salle informatique, animé par Thibault Huet, un ancien élève du collège actuellement en DUT affaires sociales à l’Université de Guyane.

Il s’agissait là de sensibliser au cyberharcèlement, pratiqué par voie électronique sur Internet et les réseaux sociaux, en raison de l’usage de plus en plus fréquent des smartphones, tablettes et ordinateurs dans le milieu scolaire.

Le cyberharcèlement se distingue par :

  • la diffusion massive et instantanée des messages pouvant toucher un très large public, ce qui rend très difficile d’en reprendre le contrôle
  • le harcèlement subi à l’école se prolonge au domicile, sans répit pour l’enfant, aucun espace de sa vie n’est protégé
  • le harceleur reste anonyme en agissant via un pseudo, ne pouvant être dévoilé qu’en cas de plainte déposée au commissariat ou à la gendarmerie, ce qui peut augmenter l’angoisse de la victime
  • les contenus diffusés peuvent demeurer en ligne, même si le harcèlement cesse

Il faut faire très attention aux photos de soi, échangées entre camarades ou postées sur un réseau social. Celles-ci peuvent être récupérées par des personnes malveillantes et diffusées hors de tout contrôle sur des forums, chats, jeux en ligne, sites de partage de photos.

M. Claude Plenet, vice-président de la CTG délégué à l’éducation, nouveau maire de Rémire-Montjoly, et une délégation du rectorat ont fait le déplacement pour encourager l’initiative en visitant les différents ateliers.

Une équipe de Guyane 1ère s’est même déplacée dans la matinée pour réaliser un reportage diffusé en début du journal télévisé du soir de ce vendredi 13 novembre (à partir de 3’03).

Important : voici quelques conseils, si on est victime ou témoin de harcèlement :

 

Un dernier atelier se tenait dans les salles de permanence invitant les élèves présents à composer des affiches pour sensibiliser aux phénomènes de harcèlement en milieu scolaire.

Quelques affiches, certes imparfaites car improvisées pendant l’heure de permanence, ont retenu l’attention :

 Pour terminer, le Ministère de l’Éducation Nationale organise la 8ème édition du prix "Non au harcèlement" ayant pour « objectif de donner la parole aux jeunes des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires pour qu’ils s’expriment collectivement sur le harcèlement à travers la création d’une affiche ou d’une vidéo, qui servira de support de communication  ».

Tous les détails de ce concours sont disponibles à cette adresse (date limite de remise des créations : 21/02/21).

 

Voici l’affiche gagnante de l’édition précédente dans la catégorie collège–cycle 4 :

 

Documents à consulter

Eduscol

    CONTACT   

Collège Réeberg Néron
Avenue Gustave Charlery
97354 Rémire-Montjoly

Tél : 0594 28 32 59
Fax : 0594 28 31 94

Mèl : 9730370p@ac-guyane.fr

juillet 2021 :

Rien pour ce mois

juin 2021 | août 2021


©2021 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales