Collège Réeberg Néron

Des ambassadeurs pour un climat pacifié

 

Depuis 2015, le Ministère de l’Éducation nationale a instauré une journée nationale contre le harcèlement scolaire. Cette année, c’est le jeudi 9 novembre qui a été consacré à ce moment de réflexions et d’actions pour contrer ce phénomène gravissime qui pourrit la vie de près d’un collégien sur dix.


Sachant qu’en 2016 il y avait 3 314 226 élèves fréquentant officielle-ment le collège en France, 10% de cet effectif représente donc le dixième soit exacte-ment 331 422,6 collégien·ne·s harce-lé·e·s à l’école.

 

Si l’on compte pour chaque victime un harceleur et au moins deux spectateurs des misères infligées, cela commence à faire beaucoup de monde impliqué dans cette dégradation du climat scolaire !

affiche lauréate du concours 2017
catégorie collège 4ème–3ème

La cellule Prévention et sécurité, animée par Melvin Mongis, a décidé cette année de mettre en place une série d’actions au collège pour réorganiser la riposte à ce fléau qui empoisonne le parcours scolaire de certains élèves.

 

C’est pourquoi, en ce premier jour grisonnant de fin de saison sèche, des taches blanches sont apparues dans l’habituelle marée bleue ciel des uniformes réglementaires.

On pouvait même entrevoir au détour d’un couloir quelques tee-shirts rouges, celui des six élèves ambassadeurs  formés par l’Équipe Mobile de Sécurité du Rectorat dans le cadre d’un projet académique et du plan national d’action de prévention et de lutte contres les violences en milieu scolaire. Il s’agit en l’occurence de :

  • BRANDAO GALANTE Kimberly 5A
  • ARAUJO RODRIGUES Nicolas 4A
  • SAINTE ROSE FANCHINE Enzo 4C
  • RAGNAUTH Christina 4F
  • PEJOUAN Kylian 3B
  • ANDRADE CAMPOS Maïnara 3E

L’ambition affichée est de briser le cercle vicieux dans lequel s’enferment les trois acteurs principaux du harcèlement en milieu scolaire :

  • la victime dont l’estime de soi est dramatiquement amoindrie
  • le harceleur ou la harceleuse qui risque désormais gros sur le plan judiciaire
  • le public dont la participation active et passive contribue à la persistance du phénomène au lieu d’aider au signalement de la maltraitance
affiche lauréate du concours 2017
catégorie lycée

De nombreuses ressources sont désormais accessibles aux victimes et à celles et ceux qui veulent briser le cercle vicieux dont elles ou ils sont témoins :

Le prix « Non au harcèlement ! » distingue les affiches et vidéos contre le harcèlement conçues par les élèves du cycle 3 à la classe de terminale et les personnels des établissements scolaires dans le cadre de projets pédagogiques.

affiche lauréate du concours 2017
catégorie collège 6ème–5ème

La date limite des créations au jury académique est fixée au 26 janvier 2018.

Pour plus de renseignement, cliquer droit pour ouvrir dans un nouvel onglet la page consacrée à ce concours.

Et, pour rappel, le clip “Au nom de ma liberté”, réalisé par l’atelier de création musicale animé par M. Julien Jacamon pendant les vacances de la Toussaint, avait pour thème, comme par hasard, le harcèlement scolaire.

À voir ou à revoir :

Tchenbè rèd, pa moli !

 

    CONTACT   

Collège Réeberg Néron
Avenue Gustave Charlery
97354 Rémire-Montjoly

Tél : 0594 28 32 59
Fax : 0594 28 31 94

Mèl : 9730370p@ac-guyane.fr

 ÉVÉNEMENTS À VENIR 

Les 25, 26 et 28 juin de 7h30 à 17h : 

Inscriptions
pour la rentrée 2018

Mercredi 27 juin : 

Pas de cours
8h - 10h : conseil pédagogique
10h30 - 12h30 :
projet d’établissement

Jeudi 28 et vendredi 29 juin : 

Épreuves écrites
du brevet des collèges

— o — O — o —

calendrier du
3ème trimestre
version 4

conseils de classe
du 3e trimestre
rectificatif

► ► ► conseil d’écoute ◄ ◄ ◄

  1. Les routes de l’esclavage”, documentaire en 4 parties
  2. Les perturbateurs endocri-niens” dans Priorité santé sur RFI
  3. Les jeunesses guyanaises et la Montagne d’or” dans Grand reportage sur RFI
  4. "1914-1918, la Grande Guerre des classes" de Jacques Pauwels

©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales